Diversification alimentaire : des repères à avoir

4 min temps de lecture

De nouvelles recommandations alimentaires pour les enfants de moins de 3 ans viennent de sortir en France. Elles apportent un regard nouveau sur l’alimentation des plus jeunes et donnent aux jeunes parents des clés pour débuter la diversification de leur enfant.

Même si le lait reste l’aliment principal jusqu’au 1 an du bébé, il ne suffit plus à lui seul à couvrir l’ensemble des besoins nutritionnels du tout jeune enfant. La diversification alimentaire commence alors entre 4 et 6 mois. Elle est un moment important pour le bébé et ses parents mais cette transition vers les solides parait parfois stressante. Beaucoup de conseils, parfois erronés, sont donnés sur le sujet. Il est important de se tourner vers un professionnel de santé qui vous donnera des informations sûres.

La diversification alimentaire est une étape importante dans le développement de l’enfant mais doit être vue comme un moment de découvertes et de plaisir. C’est ce que soulignent les nouvelles recommandations : les repas sont un moment clé dans le lien parent-enfant. On ne force donc pas son enfant (il est nécessaire de proposer jusqu’à 10 fois un aliment avant qu’il soit accepté et apprécié), on fait confiance en son appétit et on observe les signaux (intérêt, faim…). En somme, on apprend, on teste et on s’adapte.

“Même si le lait reste l’aliment principal jusqu’au 1 an du bébé, il ne suffit plus à lui seul à couvrir l’ensemble des besoins nutritionnels du tout jeune enfant. »

Quels aliments donner à mon bébé ?

Tous les groupes d’aliments peuvent être introduits (sans ordre spécifique à respecter) y compris les aliments allergènes tels que l’œuf, les arachides, les produits laitiers… Les légumes secs, les produits céréaliers complets (pain complet, pâtes, semoule…) peuvent être introduits au plus tôt, selon la tolérance digestive du bébé, afin de s’habituer à consommer des aliments riches en fibres.

Systématiquement devront être ajoutés des matières grasses aux repas maison de l’enfant sous forme d’huiles (de colza, d’olive, de noix) ou de beurre.

Les produits sucrés sont quant à eux à introduire le plus tardivement possible et de façon limitée. Pas de miel avant 1 an à cause du risque de botulisme.

Les produits à base de soja sont aussi déconseillés aux moins de 3 ans.

Afin de stimuler l’apprentissage de la mastication et l’acceptation des solides, deux mois après le début de la diversification, vers 6-8 mois, seront proposés des aliments écrasés, de petits morceaux mous puis à croquer.

A 1 an, le bébé consomme 4 repas par jour et poursuit la prise de lait qui reste très importante (500 ml de lait minimum) pour sa santé. L’allaitement maternel peut se poursuivre aussi longtemps que souhaité. Le lait de croissance vient remplacer le lait 2ème âge. C’est aussi à ce moment là que le lait de vache entier UHT peut être consommé en alternance au lait de croissance qui est enrichi en fer notamment mais qui a un coût plus élevé.

“Tous les groupes d’aliments peuvent être introduits y compris les aliments allergènes »

Une autre façon d’aborder la diversification ?

La DME, diversification menée par l’enfant, est une autre approche de diversification alimentaire qui consiste à présenter à son enfant des aliments solides. Elle met l’accent sur la confiance aux capacités de son enfant et est une approche appropriée et sécuritaire du moment que les parents sont informés. Plusieurs règles sont à respecter comme l’âge (pas avant 6 mois), les habiletés de l’enfant qui doit pouvoir tenir une posture assise et porter des objets jusqu’à sa bouche mais aussi la présentation des aliments proposés (taille, texture…).

 

En tant que diététicienne nutritionniste spécialisée dans l’alimentation pédiatrique, je suis formée à cette approche de la diversification. Je propose des consultations individuelles ou des ateliers en petit groupe pour accompagner chaque parent vers le chemin qu’il souhaite pour son enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sept + quatre =